Master de spécialisation

Ce master aborde spécifiquement les risques sanitaires à l’interface entre l’homme, l’animal et l’environnement rencontrés dans les pays du Sud.

Son approche s’intègre dans le concept One Health (Une Santé), promu par l’OMS, l’OIE et la FAO. Par l’abord de thématiques de terrain sous l’angle de différentes disciplines en interaction, le programme vise à une meilleure intégration de la santé humaine et animale et des sciences environnementales dans l’abord des problématiques sanitaires complexes dans un monde en profonde mutation.

Problématiques sanitaires abordées :

  • L’antibiorésistance et la gestion médicamenteuse
  • Les maladies zoonotiques
  • La sécurité et la salubrité alimentaires
  • L’urbanisation et la gestion des zones marginalisées
  • Les bouleversements écosystémiques
 

Atouts

Ce Master est basé sur une approche pédagogique interactive et participative qui vise à la stimulation d’une aptitude à l’interdisciplinarité ainsi qu’à l’acquisition d’une palette de techniques, de savoir-faire et de savoir-être pratiques.

Il rassemble des spécialistes en santé animale, santé publique, sciences humaines et sociales et sciences de l’environnement ayant des parcours très divers avec un même intérêt pour le développement d’une démarche interdisciplinaire des problématiques de santé, humaine, vétérinaire animale et environnementale, appliqués aux pays du Sud.

Le croisement des différentes disciplines offre aux étudiants des angles de vues complémentaires sur les grands enjeux de la santé globale.

Les sujets traités lors des stages et TFE peuvent relever d’applications de terrain, de questions de recherche scientifique, de l’élaboration de rapports d’expertise approfondie, d’élaboration de projets à soumettre pour financement.

Débouchés

  • Contextes variés : du niveau local à l’international, au Nord comme au Sud.
  • Fonctions multiples : postes à responsabilité dans les ministères de la santé, dans la gestion de programmes, dans les organisations internationales ou sur le terrain.
  • Institutions diversifiées : administrations publiques, institution parapubliques (Observatoires, agences…), ONG, centres de recherches universitaires ou autres, bureaux d’études, organisations internationales, etc.

Programme interuniversitaire

Programme interuniversitaire organisé par :

  • La faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Liège (ULiège) (coordinateur)
  • L’École de Santé Publique de l’Université libre de Bruxelles (ULB)
  • L'université de Namur

Infos pratiques

  • Localisation : principalement à Liège, avec quelques activités au Centre de Recherches Ovines de l'Université de Namur et au sein du laboratoire de Biologie Clinique du CHU Saint-Pierre de l'ULB.
  • Langue d'enseignement : Les cours sont donnés une année sur deux en français ou en anglais. Une connaissance passive de l’anglais scientifique est nécessaire.
  • Organisation des cours : horaire de jour, du lundi au vendredi, sur une année académique (mi-septembre jusque fin juin).
Mis à jour le 23 avril 2019