Le doctorat en santé publique est un travail de recherche personnel et original de haut niveau. Cette formation comprend deux volets : la formation doctorale et les travaux de recherche proprement dits.


Le Doctorat en Santé publique s’adresse à des détenteurs d’un Master en 120 crédits au moins (ou titre équivalent ou reconnu équivalent, tels que, par exemple, médecin, sociologue, anthropologue, master en santé publique, …) désireux d’entreprendre un travail de recherche dans le domaine.

Le Doctorat en Santé publique est caractérisé par son aspect pluridisciplinaire. Il peut être orienté vers différents axes relatifs à la santé publique : clinique, socio-anthropologique, économique, environnemental, etc.
Les méthodes utilisées peuvent être variées, à la fois quantitatives et qualitatives.

Le doctorat c'est quoi ?

Le doctorat est une formation à la recherche par la recherche. C'est le 3e cycle des études universitaires. Il mène au titre de docteur.
Cette formation de haut niveau comprend deux volets :

  • la formation doctorale
  • les travaux de recherche proprement dits

La formation doctorale correspond à 60 crédits qui peuvent être acquis via la participation à des cours, séminaires, congrès mais aussi par la publication d’articles scientifiques (voir onglet ‘Formation doctorale’).

Les travaux de recherche et la rédaction de la thèse de doctorat équivalent forfaitairement à 180 crédits. Ils sont encadrés par votre promoteur de thèse et, éventuellement, un co-promoteur.

L'objectif du doctorat est que vous deveniez progressivement un chercheur autonome, capable de définir et de mener vos projets de recherche de manière plus indépendante, tout en bénéficiant toujours des conseils et de l'encadrement d'un promoteur.

Règlement du doctorat (pdf)

Quel profil pour commencer un doctorat ?
  • Vous souhaitez construire des connaissances scientifiques durant plusieurs années
  • Vous avez réalisé avec plaisir et succès vos premiers travaux de recherche et votre mémoire de Master
  • Vous êtes curieux, autonome et dynamique
  • Vous aimez travailler seul et en équipe : même si la thèse est un travail personnel, vous serez intégré à un centre de recherche et collaborerez avec d’autres chercheurs, de l’ULB ou d’autres universités
  • Vous voulez concrétiser une idée, tenter de résoudre un problème
  • Vous avez un projet professionnel précis en tête (comme vouloir devenir enseignant-chercheur)…

Lancez-vous !

École doctorale

L’ESP fait partie de l’École doctorale thématique Santé publique, Santé et Société (EDT-SPSS) qui regroupe les Écoles et Facultés de Santé publique belges francophones :

  • Université libre de Bruxelles (ULB)
  • Université Mons-Hainaut (UMH)
  • Université Catholique de Louvain (UCLouvain)
  • Facultés universitaires Notre-Dame de la Paix de Namur (FUNDP)
  • Facultés universitaires Saint-Louis (FUSLO)
  • Université de Liège (ULiège)

L’école doctorale poursuit les objectifs suivants :

Créer, pour les doctorants, un milieu favorable à la recherche de haut niveau dans le domaine de la santé publique et de ses rapports avec la société par une approche multidisciplinaire. Fournir un encadrement stimulant aux doctorants pour qu’ils acquièrent dans le domaine de la santé publique et de ses rapports avec la société :
  • une capacité d’analyse approfondie des problèmes
  • une capacité de conception, d’expertise, de supervision, de gestion et de synthèse de projets et/ou de programmes de recherche et de développement
  • une compréhension approfondie de cette approche multidisciplinaire.
Dispenser une formation doctorale la plus complète et diversifiée possible :
  • suivi structuré des travaux en cours
  • notions complémentaires à la formation de base
  • formation aux méthodes de la recherche scientifique
  • ouverture vers les problèmes de société.

https://www.frs-fnrs.be/fr/

Débouchés professionnels après le doctorat
En tant que doctorant, vous développez de multiples compétences, utiles dans de nombreux secteurs.
Le doctorat, c'est plus bien que l'acquisition d'une expertise scientifique, technique et méthodologique. En tant que jeune chercheur, vous développez également d'autres compétences telles que la gestion de projet, le management de l'innovation, l'analyse et la résolution de problèmes complexes, la communication, les langues, l'enseignement, le réseautage, la gestion de budget et la recherche de fonds, le travail en équipe, la rigueur, l'autonomie...

Ces compétences sont très recherchées sur le marché du travail. C'est la raison pour laquelle les débouchés après un doctorat sont multiples :
  • chercheur dans le secteur académique
  • enseignant conseiller scientifique et support aux chercheurs
  • chargé de recherche et de développement dans le secteur privé (firmes pharmaceutiques …)
  • manager, expert ou chargé de projet dans le service public (observatoires de santé, ONG,…) ou dans des organisations internationales
  • consultant
  • formateur
  • ... et bien d'autres !
Ou encore décider de fonder votre propre entreprise après votre doctorat !

Brochure FNRS : Devenir des titulaires de Doctorat (pdf)
 

L’examen des déterminants de la santé montre la complexité des interactions entre les individus et la société et incite les chercheurs à acquérir une vision plus globale des problématiques de santé.



Par où commencer ?

Assurez-vous que votre diplôme vous donne accès au doctorat : https://www.ulb.be/fr/deposer-votre-candidature/doctorat-1
Consultez attentivement notre check-list : https://www.ulb.be/fr/doctorat/commencer-un-doctorat-2
 
Choisir son sujet

C’est une étape clé pour la réussite de votre doctorat. Vous allez y consacrer plusieurs années de votre vie et il faut donc qu’il vous donne envie de vous lever chaque matin ! Choisissez un sujet qui vous inspire. Prenez le temps de vous renseigner, de lire des articles, de comprendre quelles sont les tendances et les pistes prometteuses dans votre domaine afin de trouver le sujet le plus stimulant possible. Il doit être novateur pour apporter des connaissances à la communauté scientifique. Mais attention, il faut aussi être réaliste et vérifier que le projet sera réalisable à la fois d’un point de vue ressources matérielles et dans le temps prévu.

Le candidat doctorant peut soit proposer son sujet soit répondre à une offre :
https://euraxess.ec.europa.eu/jobs/search?keywords=ulb
http://infofin.ulb.ac.be/IntraTHview.php
http://projetsdr.ulb.be/PTh/

Attention, toutes les offres ne sont pas associées à un financement.

Si le doctorant conserve son emploi, il peut être judicieux de choisir un sujet lié à son activité professionnelle afin de profiter de son travail quotidien pour enrichir son travail de recherche.

Dans les appels à projet ou à financement, il arrive que le sujet soit imposé, dans ce cas la liberté du doctorant d’orienter son sujet est plus réduite.

Vous avez un sujet de thèse ? Parfait. Il vous manque encore un promoteur…

Trouver un promoteur
Une demande d’inscription au doctorat n’est possible qu’avec l’accord d’un promoteur pour vous encadrer.
 
  • Le candidat peut identifier un potentiel promoteur en visitant les pages de nos centres de recherche et en consultant les publications des académiques qui lui permettront de trouver un spécialiste de son domaine.
  • Les demandes étant très nombreuses, il est fréquent que les promoteurs potentiels demandent aux candidats de prouver leurs aptitudes scientifiques et rédactionnelles, indispensables pour faire une thèse. Avoir déjà publié un premier document scientifique est donc un atout.
Accord de la commission facultaire doctorale
  • Sauf exception dûment motivée par le promoteur, le(s) titre(s) donnant accès au doctorat doivent avoir été obtenu(s) avec au moins 14/20 de moyenne générale (grade de Distinction).
  • Une fois que le promoteur confirme son intérêt, un protocole de recherche préliminaire doit être préparé par le candidat et soumis par le promoteur à la commission facultaire doctorale de l’ESP qui statuera sur l’éligibilité de la candidature. Le promoteur proposera également à la CFD un comité d’accompagnement composé d’académiques et de chercheurs chargés d’aider le doctorant dans son travail.
  • L’inscription ne se fera qu’une fois l’accord de la commission obtenu.
Financer sa thèse

Si vous souhaitez vous consacrer 100% à votre recherche, il est indispensable de trouver un financement qui prenne en compte à la fois votre rémunération et vos activités de recherche. Mais ce besoin de financement peut être très variable  en fonction de votre parcours professionnel (si vous bénéficiez déjà d’un salaire), de votre sujet de recherche (plus ou moins  coûteux)…

La première année, le doctorant doit s’acquitter du montant du minerval complet, ensuite il est limité à un trentaine d’euros par an jusqu’à la défense.

Les doctorants de l’ESP financent leur formation doctorale de différentes manières :

  • Assistants (mi-temps ou temps plein) financés par l’ULB, la moitié de leur temps est consacré à l’appui à l’enseignement et l’autre moitié à la recherche
    Postes vacants
  • Chercheurs intégrés à un projet de recherche en cours qui les rémunère durant la période du projet, soit à temps plein ou à temps partiel, soit qui finance uniquement leur collecte de données
  • Boursiers de l’ULB, de l’ARES, du FNRS…
    Voir La Recherche Thèse de doctorat

Nombreux sont les doctorants qui conservent leur emploi et réalisent leur thèse en parallèle avec parfois un appui financier privé pour leur collecte de données. Certains financent aussi l’ensemble grâce à leurs revenus professionnels.

L’ESP ne dispose pas de bourses propres pour les doctorants.

Plus d’informations :
https://www.ulb.be/fr/doctorat/financer-sa-these-de-doctorat


L'ULB organise plusieurs fois par an des ateliers de réflexion sur le doctorat.
Atelier AvanThèse


Le doctorat à l'ESP

La thématique de la santé au sens large ainsi que l’amélioration de la santé et du bien-être de la population nécessite la collaboration de praticiens et de chercheurs de disciplines différentes et constitue un champ de recherche novateur.

La formation doctorale

La formation doctorale à la recherche de 60 crédits comprend un programme propre à la discipline et un programme de développement de compétences plus générales. La formation doctorale à la recherche est encadrée par l’école doctorale thématique correspondant au domaine de recherche. Le comité d’accompagnement (CA) établit le contenu de ces programmes dès la première année du doctorat. Il peut les adapter en fonction de l’état d’avancement des travaux du candidat. La formation doctorale comprend le suivi de cours, séminaires à choisir à l’ULB ou dans d’autres universités, la participation à des congrès, la rédaction d’articles scientifiques, la présentation de l’avancée de son travail sous forme de "l’épreuve intermédiaire" et toute autre activité validée par le CA.
En général, la partie cours à suivre ne dépasse pas 10 crédits.

Durée d'un doctorat

La durée d’un doctorat est très variable d’un étudiant à l’autre et dépend du temps qu’il peut y consacrer. Pour les doctorants qui peuvent y accorder un temps plein, la durée est en moyenne de 4 ans. Cela peut prendre plus de temps pour ceux qui travaillent parallèlement.

Doctorants internationaux

L’ESP accueille un nombre très important de doctorants internationaux, principalement d’Afrique francophone. Aucun d’eux ne réside en continu en Belgique, la durée de leurs séjours varie généralement entre un et deux mois par an. Ce séjour est financé soit par un projet, soit par une bourse soit sur fonds propres. La grande majorité d’entre eux conserve son emploi dans son pays et réalise sa recherche en parallèle.
Il est possible de faire sa thèse dans le pays d’origine du doctorant avec un promoteur d’une université locale et d’avoir l’appui complémentaire d’un promoteur de l’ESP (voir co-direction et cotutelle).

International Welcome Desk

Co-direction et cotutelle

Vous pouvez réaliser votre thèse de doctorat en cotutelle ou en co-direction, afin de bénéficier d'un encadrement et d'une expertise plus large.
On appelle «cotutelle de thèse» la supervision conjointe, par deux universités, d’une thèse de doctorat, débouchant sur une double diplomation ou une co-diplomation. Les deux universités signent, pour chaque cotutelle, une convention impliquant un principe de réciprocité et décrivant les modalités de la cotutelle.

On appelle «co-direction», le fait que, votre thèse est co-encadrée par un promoteur de l'ULB et un co-promoteur soit de l'ULB, soit d'une institution extérieure.

La thèse elle-même s’organise comme une thèse avec un seul promoteur.
Une cotutelle est plus contraignante car vous devez satisfaire aux exigences des 2 universités.

En savoir plus
Co-direction
Cotutelle

Les atouts d'une thèse à l'ESP
  • Grande diversité de compétences parmi les académiques, à la fois en terme de thématiques et de méthodes
  • Grande diversité de profils et de provenances parmi les doctorants, très enrichissant en terme de partage d’expériences et de contextes de travail
  • Valeurs de l’ULB, le "Libre examen" qui postule, en toute matière, le rejet de l'argument d'autorité et l'indépendance de jugement.
  • Liberté du doctorant de choisir les cours qu’il suivra pour se former
  • Possibilité de cotutelle et co-direction
  • Une école doctorale inter-universitaire donnant accès à un large réseau d'experts
Assister à une soutenance de thèse

Les soutenances de thèse de doctorat sont publiques et accessibles sans inscription.

Consultez l'agenda

Mis à jour le 14 juillet 2020